Si mohand suite

Posté par Aliman le 12 juin 2007

Version kabyle 

Themouth thazizth
ur nemzir 

El mouts athetsekhthir 

Rebbi ithedou degg enouqma 

A iakkal urtsets gheillir 

Mlaioun nettir 

Thafoumthas a el moulouka 

Dda zaouali our tehqir 

Ddiellis nel khir 

Merhoumath si djahnama 

 Traduction française 

Elle morte loin de moi : 

La mort choisit ses victimes 

Et dieu pousse à la révolte. 

 

Oh terre, ne profane pas 

Sa beauté incomparable 

O anges, pardonnez lui. 

 

Fille de sang généreux, 

Elle n’a pas dédaigné le pauvre : 

Qu’elle soit préservée de l’enfer ! 

                   

. Traduction faite par MOULOUD FERAOUN 

 

Publié dans Poemes | Pas de Commentaire »

Si mohand suite

Posté par Aliman le 12 juin 2007

Version kabyle 

Thikelta ad hhegjigh asfrou  

Oua lahh addilhhou  

Addinaddi ddeg louddiath.  

Oui thislan ar dda thiarou  

Our as iverou  

Oui ilan ddelfeahhem izrath  

An helel Rebbi athet ihheddou  

Ghoures ai neddaou  

add vaddent addrim nekfath 

Traduction française 

Ceci est mon poème; 

Plaise à dieu qui’l soit beau 

Est se répande partout. 

 Qui l’entendra l’écrira, 

Ne le lachera plus 

Et le sage m’approuvera: 

 Que dieu leur inspire la pitié; 

Lui seul peut nous en préserver 

Quelles nous oublient,nous n’avons plus rien 

  

Traduction faite par MOULOUD FERAOUN 

à suivre si ça vous intérèsse 

 

Publié dans Poemes | Pas de Commentaire »

Poémes de si Mohand

Posté par Aliman le 12 juin 2007

Version kabyle Poémes de si Mohand dans Poemes bejaiaminimp4

A ioul iou ifnek eçver                   Ma tsilidd ddel her Asa tsa souigth laid 

Koul lemqam rebbi ihdder S thoules iamer Thiddac ighran ddi tsouhidd Noukni aqlagh net hiier  Selabsant nesker Nek dderai iou louahid.   Traduction française Pour rester digne, o mon cœur, Tu as besoin de patience  En ce premier jour de l’aïd.  Dieu visite tous ses autels  Ou sont réunies les belles Celles qui ont appris à l’adorer.  Mais, nous qui sommes tourmentés,  Nous nous enivrons d’absinthe, Tous deux ,mon âme et moi. 

Publié dans Poemes | Pas de Commentaire »

Rayon de soleil

Posté par Aliman le 10 juin 2007

As-tu vu ce petit rayon de soleil
Qui frappe timidement à ta fenêtre?
Il attendait patiemment ton réveil,
Pour t’offrir l’espoir qui vient de naître.

Ouvre-lui donc un des deux volets,
qu’il puisse déposer ses présents
et parmi eux, ton sourire envolé
Qu’il faut nous dévoiler à présent.

Il n’est pas venu à toi que pour ceci.
Il devra également te réchauffer,
Sécher tes larmes, celles qu’on voit d’ici
Et celles voilées par tes rêves défaits.

Le rayon s’agrandit, ouvre la porte.
Oui, Il veut remplir toute ta maison,
De jasmin et de joie de toutes sortes
Qui l’ont délaissée jadis sans raison.

Le soleil envoie souvent un des siens
A ceux qui patientent et savent endurer
Tels un mage, une fée ou un magicien
Pour ôter les peines qui ont trop duré.

Sais-tu que chaque arbre, souvent,
Aussi fort et robuste peut-il être,
Est malmené par la force du vent,
Sans pour autant le faire disparaître…

Voilà, le soleil a inondé les alentours,
Ta maison, ton monde et le voisinage
Allez, allez, Il faut sourire, c’est ton tour
D’aller vers le bonheur. Quel beau voyage ! 

                                          Sally tlemcendvb 

 

Publié dans Poemes | Commentaires fermés

 

Mon entreprise Agricole |
maryyy229 |
Sauvons l'espace vert de La... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Divers
| Café Philo de Narbonne
| dauphin